Présentation des acteurs

Présentation des acteurs

Bonjour !

Je m’appelle Colibri*, je pèse 18 kilos tout nu. Avant j’étais un VTT. Mon ancien papa m’a transformé en vélo de voyage ; ensemble, on a fait la Vélodyssée, de Bretagne au Pays basque. Quand Pascal m’a acheté en février 2016, il a encore fait quelques modifications. Comme ça, je suis prêt à voyager loin. Pour ce voyage au Maroc, j’ai eu droit à un petit lifting : une chaîne, un triple plateau et une cassette tout neufs. A l’arrière, ma plus grande couronne a 34 dents; avec 22 à l’avant, on devrait passer partout.

J’ai aussi de nouveaux câbles de freins, un dérailleur bien réglé et deux pneus neufs Schwalbe Marathon Plus réputés increvables.

J’ai toujours sous le cadre le chargeur de batterie qui permettra le chargement de l’iPhone qui sert de GPS, d’appareil photo, de machine à écrire le blog, et accessoirement de téléphone. Sans oublier les petits adhésifs avec les drapeaux français et marocain associés. Me voilà prêt !

Adapté à la montagne, Colibri est prêt pour une nouvelle aventure.

Mes principales caractéristiques : cadre acier taille M, triple plateau, 27 vitesses, transmission cassette Shimano, frein à disque à l’avant, béquille centrale, moyeu dynamo pour l’éclairage et le chargeur de batterie. Je porte allègrement les quatre sacoches étanches qui contiennent tout le nécessaire de voyage en autonomie. Une fois chargé, mon poids va presque doubler : je vais frôler les 35 kilos.

*En référence et en hommage à Pierre Rabhi, fondateur du mouvement les Colibris, pour une société écologique et humaine http://www.colibris-lemouvement.org/

Cassette 9 vitesses 11/34; si les mollets suivent, ça devrait passer partout..

Bonjour !

Je m’appelle Pascal, 64 ans, 1,64 m, et j’aurais aimé peser 64 kilos, mais je bloque à 68, soit le même poids qu’à mon départ vers la Russie.

Pascal Colza

J’ai toujours roulé à vélo, pour aller à l’école puis au travail. J’ai aussi pratiqué le cyclotourisme avec mes amis de Sablé mais jamais de façon très intensive. Je trouve que le vélo est un beau moyen de voyager, de profiter des paysages et de rencontrer des gens. Petit, je rêvais d’être chauffeur routier pour avoir le plaisir de voyager et de m’arrêter dormir sur le bord de la route… On ne quitte jamais vraiment ses rêves, on les adapte.

Tahar Ben Jelloun m’accompagnera tout naturellement.