Les Carpates 2020, 4 pays, 4 ambiances

Les Carpates 2020, 4 pays, 4 ambiances

Cette nouvelle aventure sera longtemps restée en suspens et pourrait encore me réserver bien des surprises ! Jusqu’au 15 juin, tous les pays que je prévois de traverser étaient fermés aux étrangers à cause du Covid 19. Aussi ai-je longtemps songé à reporter ce voyage. Mais la suppression de la « quatorzaine » en Roumanie et l’ouverture sous conditions de la Slovaquie m’ont convaincu de maintenir mon projet. Reste l’Ukraine qui impose toujours deux semaines de quarantaine; mais j’ai bon espoir que cela change d’ici fin juillet.

Le parcours retenu concilie deux préoccupations : suivre au plus près la chaîne de montagnes et profiter des sites et paysages les plus intéressants.

La Slovaquie

Après avoir rallié Vienne en bus depuis Paris, j’effectuerai une cinquantaine de kilomètres en Autriche avant de franchir la frontière slovaque et d’entrer à Bratislava. Ensuite, je traverserai la Slovaquie d’Ouest en Est, en frôlant la frontière polonaise au Nord afin de visiter les Tatras, le le plus haut massif des Carpates. Je descendrai ensuite vers le Sud-Est pour voir le Karst slovaque, une région percée de centaines de grottes. De là, je rejoindrai la frontière avec l’Ukraine à Ubl’a.

La traversée de la Slovaquie nécessitera une quinzaine de jours.

L’Ukraine

La traversée de l’Ukraine va me faire sortir de l’Union européenne et me plonger dans le monde slave et l’écriture cyrillique. Deux piments supplémentaires ! Les quelque 300 kilomètres devraient être avalés en 5 jours car je n’ai pas repéré de sites à visiter. Mais je me laisserai volontiers surprendre.

Cette partie du parcours est pleine d’inconnu pour moi.

La Roumanie

C’est évidemment « le gros morceau » de ce voyage, tant par la distance que par la richesse des visites envisagées. Au Nord-Ouest, je traverserai d’abord les Maramures, une province réputée pour son respect des traditions et ses édifices emblématiques, les églises en bois. Place ensuite aux célèbres monastères de Bucovine. Puis ce sera la Transylvanie, le cœur de la Roumanie, célèbre pour ses châteaux, ses ours et … ses vampires. De belles rencontres en perspective ! Toujours en suivant l’arc des Carpates, je reviendrai ensuite vers l’Ouest, avec un passage obligé par la mythique Transfagarasan, classée parmi les plus belles routes d’Europe. Enfin, je rejoindrai le Danube et j’irai exercer ma curiosité à Patulele et Girla Mare, deux petites villes qui ont reçu l’aide humanitaire de Sablé dans les années 90, après la chute de Ceaucescu.

Ces 1300 Km en Roumanie seront riches de découvertes et de visites.

La Serbie

Arrivé au bout des Carpates, j’ai plusieurs options pour rentrer au pays. Je me déciderai sur le tas, en fonction de mon état de forme et du temps qui me restera. La solution que je privilégie à ce jour est de rejoindre Belgrade pour reprendre un bus vers Paris.Ce sont environ 380 kilomètres le long du Danube, un parcours bien fléché et plat; idéal pour conclure ce périple en douceur !

Pédaler le long du Danube est un grand classique du voyage à vélo.